Convertie à la vie

Publié le par L'Homme Nouveau

Le magazine Famille chrétienne publie dans son dernier numéro (n°1609) un article à Jane Roe : "Convertie à la vie". Eloi Soulisse y écrit
" Son destin est agurissant... Norma McCorvey, Américaine de 61 ans, fut longtemps connue sous un nom d'emprunt, celui de Jane Roe. C'était son pseudonyme de plaignante dans l'affaire emblématique qui provoqua la jurisprudence historique de la Cour suprême américaine instaurant un droit constitutionnel à l'avortement. En 1973, l'arrêt Roe contre Wade annulait toutes les lois restrictives des États américains contre l'avortement.
Née en Louisiane au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Norma est longtemps une femme déshéritée, à la vie précaire. C'est pour cela qu'elle est choisie par les juristes des « droits de femmes ». À 21 ans, elle a déjà donné naissance à deux enfants, confiés à l'adoption, quand survient sa troisième grossesse. Pain béni pour l'avocate Sarah Weddington. Pour rendre son cas recevable à la Cour suprême, qui ne se prononcera qu'après des années de procédures, ses protectrices lui font prétendre qu'elle a été violée et l'empêchent même d'avorter en lui cachant les filières clandestines qu'elles utilisent! Puis on l'abandonne.
Du coup, Norma confie son troisième enfant et n'avorte pas. Son coming out militant intervient dans les années 80. À l'époque, Norma vit en couple avec une femme... En 1995, alors quelle travaille dans une clinique d'avortement sans être à l'aise avec cet acte,le Révérend Flip Benham s'installe dans le local mitoyen. C'est son ennemi juré, un pasteur évangélique organisateur d'Operation rescue, qui coordonne des sit-in devant les centres da'votement. iIl faut lire le récit de leur confrontation providentielle. Un an plus tard, Flip baptise Norma!  Elle se fait aussitôt l'avocate du droit à la vie: « C'est comme si tout le poids du monde était tombé de mes épaules ». Devenue catholique en 1998, Norma se bat pour que soit révisée « sa» jurisprudence. Son argument contre l'avorte-ent? On ne peut plus ignorer ses conséquences néfastes. La flamme qu'on lui avait fait éteindre, Norma veut la rallumer."

Commenter cet article